L’expérience vive du CPE

Singularité scolaire française, le métier de conseiller principal d’éducation (CPE) est difficile à expliquer aux acteurs d’autres systèmes éducatifs. Ceux-ci n’emploient généralement pas un tel type de personnel. De plus la formulation d’une définition de ce métier se heurte à plusieurs obstacles : l’ombre historique de la représentation du surveillant général – le « surgé » – dont parlait déjà Jules Vallès (Focquenoy, 2018), la prégnance de conceptions cantonnant le service de la Vie scolaire1 à la gestion des problèmes ne relevant pas directement de l’instruction, le retard pris dans la codification du référentiel de compétences de la profession, la complexification accrue du métier (entrée en éducation en 1970, entrée en pédagogie en 1982, entrée en politique en 2013, nouvelle circulaire de missions en 2015) et enfin la grande diversité des pratiques concrètes du métier par les acteurs dans des configurations d’établissement très variées.

Lire la suite