La lettre de l’ANCpE

Publication ANCpE – septembre 2021 –

>> Vie de l’association

Le comité directeur

Que cette lettre de septembre vous trouve en aussi “bonne forme” que possible est notre souhait le plus cher quels que soient votre statut et votre activité professionnelle. Quelques jours après cette rentrée, la réalité “originale” de chaque établissement et les défis éducatifs sont déjà notre quotidien, dans un contexte encore contraint par les effets de la pandémie.

L’ANCPE au travers des quelques publications à venir, sera pour vous un espace de respiration, un espace de parole et de publication dont vous vous saisirez, nous l’espérons vivement. Il nous semble en effet toujours essentiel, chaque jour et à chaque nouvelle annonce concernant notre système éducatif, de veiller à maintenir une réflexion ouverte et engagée vers l’émancipation des enfants tout en préservant statut et bien être professionnels. Aussi, rappelons le en ces temps de rentrée et de bonne résolution : l’ANCPE est la seule association professionnelle de CPE. Elle ne peut vivre et prendre sens que si les CPE s’en emparent pour échanger, partager leur réflexion, rendre lisible le sens éducatif de leur action. Et L’ANCPE ne sera pérenne que si les CPE la font vivre mais aussi si des CPE plus nombreux s’engagent et y prennent des responsabilités. Et nous sommes très satisfait.es, voire optimistes, en cette rentrée car le nombre d’adhésions et d’inscrits à « la lettre mensuelle » est en bonne augmentation.

Comme chacun.e d’entre nous, vous êtes très sollicités, vous avez peut être plusieurs “casquettes” dans et hors de votre lieu d’exercice et la “vie est ailleurs” également, pour reprendre le constat de Robert Ballion sur la fuite des lycéens des dispositifs scolaires, d’engagement ou associatifs. Pour autant, nous restons persuadé.es qu’une association professionnelle comme la notre est un bel outil qui ouvre des possibles et qu’il faut préserver. Nous nous y emploierons encore de notre mieux.

Notre engagement associatif sera orienté durant cette année scolaire vers deux objectifs : poursuivre la publication mensuelle de notre “lettre” d’une part ; organiser un colloque et notre assemblée générale (avec une année de décalage) d’autre part.

Notez d’ores et déjà, dans votre agenda professionnel, la date du colloque et de l’Assemblée Générale de l’ANCPE : vendredi 1° avril 2022 à Grenoble (ou proche banlieue). L’éducation à la fraternité en sera la thématique centrale avec un focus sur un outil, la discussion à visée philosophique (DVP). Ce choix a été largement motivé par l’intervention de Christian Budex, professeur de philosophie, Conseiller du CAAEE, Centre Académique d’Aide Aux Écoles et Établissements de l’Académie de Versailles-, aux journées d’études relevant de la philosophie de l’éducation, à l’INSPE de Bordeaux, en juillet dernier -cf lettre de juin- organisées par la Société Francophone de Philosophie de l’Éducation, par Stéphanie Péraud-Puigségur (SPH, INSPE de Bordeaux) et Camille Roelens (CIREL, INSPE de Lille).

« Pourquoi avoir choisi un vendredi » nous direz-vous ? « Les chefs ne voudront pas “lâcher” “leur” CPE ». « Pourquoi Grenoble si peu accessible »Premier niveau de réponse : pour un ou une CPE aucune date, aucune période, n’est idéale, le ou la CPE étant indispensable. Grenoble n’est pas aussi central que Paris certes, mais pour ce « redémarrage » divers critères nous ont poussé vers ce choix. Bien entendu, nous restons disposé.es à reproduire tout ou partie de cette journée dans d’autres académies, sous réserve de ressources locales (collègues, INSPE, universitaires, inspection, et autres). Second niveau de réponse : cette journée est à considérer comme un temps de formation professionnelle ou tout au moins de sensibilisation à une question éducative. Celle-ci n’a pas de reconnaissance institutionnelle, il nous semble cependant légitime de la proposer sur le temps de travail. Il appartiendra à chacun.e d’entre nous de lui donner une réelle visibilité auprès des chefs d’établissements, des animateurs des zones d’animation pédagogiques, des inspecteurs, afin d’obtenir des “ordres de mission” ou tout au moins des autorisations d’absence.

Nous entendons placer ce moment de rencontre en présentiel tout à la fois sous le signe du travail et de la convivialité. Nous nous employons à organiser cette journée avec les collègues de l’Académie de Grenoble, précieux soutiens pendant de nombreuses années de l’ANCPE. Nous les remercions vivement et nous ne manquerons pas de compléter leur livret de compétences…
Enfin, nous engagerons toutes les démarches utiles pour faciliter et accompagner votre souhait de participer à cette rencontre, dont vous découvrirez le programme complet d’ici quelques semaines.

Passe sanitaire, masques, adaptation aux annonces ministérielles, nous ont épuisés et nous épuisent encore, mais sachons préserver les espaces qui nous permettent de nous retrouver collectivement et fraternellement. L’ANCPE est un de ceux la.

Que cette année scolaire 2021-2022, soit une année riche en échanges et productions pour l’ANCpE. N’hésitez pas à nous faire part des actions que vous menez, nous nous en ferons le relais, de la diffusion de l’information à la publication des synthèses.

Le mois prochain, nos “regards sur une problématique éducative” se dirigeront vers les “espaces de socialisation d’un établissement scolaire” tels que les cours de récréation, le self, les couloirs, les espaces extérieurs comme les espaces intérieurs de détente, ou encore l’internat.

Et, toujours un seul contact pour vos propositions de publication, contact.ancpe@gmail.com  à transmettre d’ici le 20 octobre 2021.

 

>> Point Médias

Une sélection d’articles et d’ouvrages qui n’ont pas manqué ou ne manqueront pas de nous interpeller, toujours dans l’idée de construire et questionner notre pratique.

Au plus près de l’actualité

De quoi alimenter notre réflexion sur le système scolaire, ses missions, ses enjeux, ses réformes, ….

  • L’éducation politique en Anthropocène Revue Le Télémaque 2020/2 (N° 58)  Éduquer, c’est déjà lutter par Renaud Hétier docteur en sciences de l’éducation membre du laboratoire Cren (Université de Nantes) pages 113 à 126L’Anthropocène se profile comme un temps d’effondrements. …/… Les enfants et les adolescents sont aujourd’hui dans une position particulière : surprotégés, surinformés, ils sont en même temps « exclus » de la vie politique, qui, notamment en matière d’écologie, les concerne au premier chef. Il s’agit alors de voir comment les aider à sentir, penser et participer…./…Seront résistants les individus qui seront suffisamment « enracinés ». Cet enracinement n’est pas seulement un enracinement dans la nature, il est aussi un enracinement dans la vie. Il importe que les enfants et les adolescents sentent le « plaisir d’être », de façon à éprouver le « désir d’être », et à vouloir aussi que le monde soit.  ANCPE septembre 2021 Télémaque Est-il encore temps d’éduquer fichier-203-6004-2028-
  • De la philosophie à l’école à une école philosophique. Redonner de la saveur aux savoirs pour lutter contre les inégalités scolaires Edwige Chirouter Maitre de conférences. HDR. Université de Nantes. ESPE. Titulaire de la Chaire UNESCO « Pratiques de la philosophie avec les enfants ». https://doi.org/10.4000/edso.6842Ce travail de recherche nous renvoie à un regard critique sur l’introduction de la philosophie à l’école, dès la maternelle, sur la pertinence d’un « atelier philo » d’une heure par semaine. Faut-il ainsi faire de la philosophie à l’école, en parallèle des autres apprentissages ? Ou faut-il utiliser la philosophie pour amener les élèves à s’interroger sur les fondements épistémologiques des savoirs enseignés ? Ce que l’auteure définit comme une école philosophique pour insuffler du sens à ce que les élèves doivent apprendre -leitmotiv de toutes les réformes- au quotidien et dans toutes les disciplines.  ANCPE septembre 2021 Chirouter De la philosophie à l’école à une école philosophique
  • Exception consolante, un grain de pauvre dans la machine scolaire Jean-Paul Delahaye, inspecteur général. Librairie du Labyrinthe, ISBN 978-2-918397-29-8, 17€. Un hommage à une mère et à l’école Un témoignage, à la première personne, sur la réussite des enfants pauvres dans une école qui n’est pourtant pas faite pour eux. Un retour sur des questions récurrentes telles que les inégalités liées à l’organisation du système scolaire, le mérite, les réformes et contre réformes au gré des gouvernements en place, ou encore celle des « transfuges sociaux ».  ANCPE septembre 2021 Café pédagogique Ouvrage Delahaye Exception consolante, un grain de pauvre dans la machine scolaire. Pour rappel, la publication en 2015, d’un rapport sur la grande pauvreté et la réussite scolaire.
  • La pédagogie des opprimés Paulo Freire, pédagogue brésilien, connu pour ses efforts d’alphabétisation militante auprès des adultes de milieux pauvresÉcrit en 1968 au Chili, réédition 20 août 2021. ISBN 9782748904529 312 pages.   Pour les plus « ancien.nes » d’entre nous un ouvrage peut être trop oublié et qu’il est plus que tant de réhabiliter, tant Freire rend compte avec force que projet éducatif et projet social sont indissociables. Merci à jean François Dupeyron de nous avoir signalé cette ré-édition et du coup rajouté un ouvrage à la pile de livres à lire ou relire. ANCPE septembre 2021 Ouvrage Freire La pédagogie des opprimes

Deux courts articles qui peuvent faire écho à l’ouvrage précédent.

  • Croire au mérite aide-t-il (ou non) les élèves à réussir ?Céline Darnon Professeure de psychologie sociale, Université Clermont Auvergne (UCA)Article paru dans The Conversation 21 septembre 2021. Penser que la réussite scolaire est le pur produit du mérite de chacun – des efforts qu’il ou elle a produits et de son talent – est certes rassurant pour l’élite, mais pour l’auteur il s’agit davantage d’un écueil, d’un frein au changement et à la promotion de l’égalité à l’école. ANCPE septembre 2021 The Conversation croire au mérite aide t’il ou non les élèves à réussir
  • La compétition a-t-elle une vertu éducative ?Charles Hadji Professeur honoraire Sciences de l’éducation, Université Grenoble Alpes.Article paru dans The Conversation 1 septembre 2021Répondre oui à la question posée par l’auteur, c’est admettre qu’elle n’est qu’un moyen parmi d’autres si elle est seulement mise « au service d’un mouvement de dépassement de soi » et non pour être meilleur que l’autre.. ANCPE septembre 2021 Hadji Compétition vertu éducative

À l’heure de l’inclusion, à marche forcée, LA question est posée,

  • École inclusive : Les enseignants sont-ils les méchants de l’histoire ?Mickaël Jury maître de conférences, INSPÉ Université Clermont Auvergne laboratoire ACTé (activité, connaissance, transmission et éducation).Interview et propos recuillis par Dominique Momiron paru dans L’Expresso du 9 septembre 2021 Plutôt que d’identifier les « méchants » qui s’opposeraient ou freineraient une politique d’inclusion il s’agit dans cette recherche de mieux comprendre les freins à sa mise en place. Il s’agirait surtout d’amener l’institution à se questionner sur les injonctions paradoxales qu’elle véhicule parfois et en particulier auprès des enseignants. La question de la formation est bien entendu déterminante.  ANCPE septembre 2021 Jury Le café pédagogqiue École inclusive Enseignants méchants de l’histoire.

Deux points de vue à propos de la parution de l’ouvrage de Philippe Watrelot, Je suis un pédagogiste. Gommer les clichés, pour construire une meilleure école. ESF sciences humaines, 191 pages . Philippe Watrelot, professeur de français agrégé en sciences économiques et sociales, formateur à l’Institut national supérieur du professorat et de l’éducation de Sorbonne Université et ancien président du CRAP, Cercle de recherche et d’action pédagogiques

  • « La question des inégalités à l’École est un angle mort du débat public » (Je suis un pédagogiste) Interview de l’auteur, Site DIACRITIK de Johan Faerber, 15 septembre 2021.Un ouvrage que Watrelot présente comme écrit en réaction à la dépréciation dont le terme même de « pédagogiste » est l’objet dans les déclarations contre les pédagogistes. Ce livre écrit afin de « retourner le stigmate », de « gommer les clichés, construire une meilleure école »  ANCPE septembre 2021 Site Diacritik Entretien Ouvrage Watreloo Je suis un pédagogiste
  • «Je suis un pédagogiste» publié dans MEDIAPART, BLOG : HISTOIRE ET POLITIQUES, 16 août 2021 Par Claude Lelièvre, historien de l’éducation qui souligne que Philippe Watrelot « a osé » qu’il « n’hésite pas à défier crânement ceux qui le provoquent dans son domaine à lui – la pédagogie – en reprenant à son compte …/… l’expression dont ils entendent le stigmatiser : «pédagogiste !»  ANCPE septembre 2021 Médiapart. Lelièvre Point de vue Ouvrage Watrelot Je suis un pédagogiste.

Nous tenons enfin à signaler, la création d’une nouvelle revue

  • ARPHÉ, Annuel de la Recherche en Philosophie de l’ÉducationPubliée par la SOFPHIED, société francophone de philosophie de l’éducation, et dont le premier numéro annuel paru en 2020 propose un dossier central intitulé  L’éducation (re)saisie par les sciences : l’applicationnisme et ses enjeux  ANCPE septembre 2021 SOFPHIED Revue l’Annuel de la Recherche en Philosophie de l’Éducation (ARPHÉ)   Pour nous, à l’ANCPE, Il n’est pas à démontrer que la philosophie de l’éducation est essentielle à la formation des CPE et cette revue dont il faut souligner qu’elle est en ligne et libre d’accès, est à mettre dans les mains de tout.e Enseignant. « Éclairer les représentations, les décisions et les pratiques éducatives, et contribuer aux débats publics en matière d’éducation » c’est une « visée pratique » pour reprendre les mots de la présentation de la revue, dont nous avons urgemment besoin.  Nous avons choisi de mettre en avant dans cette lettre, l’article de Céline Chauvigné, Maître de conférences en Sciences de l’Éducation-HDR, Responsable de la Mention et du parcours Encadrement Éducation Université de Nantes. La construction de la vie scolaire et les sciences humaines : élucidation, fondement, application ? Au cœur même de son travail, l’étude de notre revue professionnelle depuis 1960, « en quoi, les sciences ont joué un rôle pour repenser l’école traditionnelle, quelles références ont été mobilisées et quels usages ont été observés dans les pratiques des acteurs et dans quels buts dans le cas précis de la revue étudiée ». La revue de la vie scolaire fait du CPE, depuis plus de 60 ans, un « praticien réflexif » et non un « applicationniste »ANCPE septembre 2021 Chauvigne ARPHE La construction de la vie scolaire et les sciences humaines élucidation fondement, application 

>> Regards sur une problématique éducative 

Nous avons orienté cette lettre mensuelle vers la thématique de l’accueil, non seulement parce que c’est la rentrée -d’autant qu’elle est déjà loin derrière nous-, ni parce que c’est une rentrée non ordinaire-que nous n’évoquerons pas ici-, mais davantage parce que l’accueil dans le cadre scolaire est l’acte éducatif qui donne tout son sens à l’avenir scolaire d’un jeune, dès la maternelle. Et ce ne sont pas tant les « modalités » de l’accueil en tant que telles qui nous intéresseront ici et nous rejoignons en cela les propos de Yann Dubure : la nécessité de l’accueil « ne doit pas nous dicter nos actes en oubliant les objectifs éducatifs, pédagogiques qui doivent guider nos actions, nos projets. Accueillir les élèves doit permettre de leur montrer certes les lieux de vie, l’environnement de travail, mais ne doit pas se limiter à cette dimension matérielle pour aussi faire prendre conscience de ce qui se joue : l’acquisition de connaissances déclinées sous différentes formes »éditorial de la revue N°192 conseiller d’éducation, -en vente sur ce site- Et ce d’autant que l’accueil se joue et se rejoue dans la vie scolaire d’un individu à tout moment, dans tout espace, par divers acteurs éducatifs, individuellement ou collectivement. Cette répétition, avec ses « ratés » et ses « humanités », confère à l’accueil une dimension structurante pour le jeune en tant que personne et déterminante pour son devenir scolaire.

Pour introduire cette thématique de l’accueil en milieu scolaire, nous nous sommes penché.es sur la notion d’hospitalité « protection de celui qu’on accueille,…/… souci de l’autre sans condition et sans attente de contrepartie ». Nous vous invitons à faire où à refaire ces quelques lectures, aux éclairages différents.

Eirick Prairat, professeur de sciences de l’éducation à l’Université de Lorraine et chercheur associé au Groupe de recherche en éthique de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal, GREE-UQAM, nous semble tout indiqué pour ouvrir notre réflexion, puisque nous le présentons comme étant celui qui a introduit la notion « d’hospitalité scolaire ».

  • Un article publié dans Éthique en éducation et en formation Les Dossiers du GREE, N° 5 , automne 2018. p 91–107. https://doi.org/10.7202/1052445ar Considérations sur l’idée d’hospitalité scolaire. Ce texte est une réflexion sur l’idée d’hospitalité scolaire. Il affirme que l’école doit être hospitalière si elle entend rester fidèle à son Idée. L’hospitalité est une caractéristique du lieu scolaire. Mais celle-ci ne saurait se réduire à la question de l’accueil comme on le pense bien souvent ; elle est aussi affaire de pédagogie et d’éthique. Telle est la thèse centrale qui est défendue dans ce texte. De l’institution scolaire à l’éthique de l’enseignant(e), ce texte se propose de décliner le principe d’hospitalité scolaire, d’en présenter les différentes facettes et de montrer comment celles-ci sont finalement intimement liées.  ANCPE lettre septembre 2021 Prairat Hospitalité scolaire 1052445ar
  • Deux interviews publiées à quelques années d’intervalles par le café pédagogique, deux ressources pour défendre et donner corps à ce concept.  Bien-être : Eirick Prairat et “l’hospitalité scolaire”  par Béatrice Mabilon-Bonfils, Université de Cergy-Pontoise, juin 2019. ANCPE septembre 2021 Prairat Café pédagogique hospitalité scolaire  Justice, efficacité, hospitalité, trois défis pour l’Ecole  par François Jarraud, janvier 2012. ANCPE septembre 2021 Prairat hospitalité trois défis pour école
  • Un article Repenser l’ordre scolaire Publié le 11 janvier 2020 in Revue Skhlole.fr http://skhole.fr/ dans lequel Eirich Prairat pose la question de « la place à faire précisément au droit ». Question récurrente et essentielle mais qui demande selon l’auteur de répondre en amont à une autre question tout aussi décisive : « où sommes-nous lorsque nous sommes à l’école ? ». Est ainsi évoqué le statut du lieu scolaire qui détermine la place que peut et doit occuper le droit en son sein. Un statut caractérisé par quatre grandes propriétés, dont celle de l’hospitalité.    ANCPE septembre 2021 Prairat repenser l’ordre scolaire Revue Skhlole.fr

La Revue Diversité, y consacre son n° 196, septembre-décembre 2019. L’hospitalité #2  Note des auteurs L’école, comme toutes les structures éducatives, a pour obligation d’accueillir tous les enfants, quel que soit leur statut administratif, quelle que soit leur situation sociale, quel que soit leur handicap, etc., en un mot, tous les enfants sans distinction. Mais l’hospitalité scolaire repose sur une éthique et des compétences spécifiques, que ce numéro de Diversité propose d’explorer. 

À l’école de l’hospitalité, une Étude réalisée par Michel Gheude et Patrick Hullebroeck pour La Ligue de l’Enseignement et de l’Éducation permanente, de Bruxelles publiée en 2007. www.ligue-enseignement.be.  Présentée comme un dialogue entre les deux auteurs de l’étude, qui dans leur propos font émerger l’hospitalité scolaire n’est pas une « obligation secondaire » mais qu’au contraire l’école doit assumer sa fonction sociale, l’hospitalité en étant le vecteur, afin d’être en mesure d’accomplir correctement sa mission éducative. ANCPE lettre septembre 2021 alecoledelhospitalite

Pour ce qui est de retours d’expériences quant aux modalités d’accueil nous vous renvoyons bien entendu et en priorité,

Au N° 192 de la Revue de l’ANCpE, conseiller d’éducation, en vente sur ce site sous le titre « Accueillir les élèves ». Au delà d’une diversité de modalités d’accueil, divers types d’établissements, diverses modalités, divers publics,…, ne manquez pas l’article de Didier Racle, alors co-président de l’ANCPE, qui semble provoquer le lecteur par ce titre « N’en fait-on pas un peu trop ? », mais qui soulève un réel questionnement quant à la quasi injonction de l’accueil, en dehors de toute politique éducative globale quant à l’hospitalité du lieu école.

A noter dans ce même numéro, la publication de l’intervention de Jean Louis Auduc, La laïcité aujourd’hui, à la journée d’étude de l’ANCPE qui s’est déroulée à Strasbourg en 2014. Un article, une ressource en seulement huit pages, qui donne les clefs pour « construire une communauté éducative vivante » et donc hospitalière aimerions nous pouvoir ajouter, « meilleur antidote contre tous les communautarisme pour faire vivre un projet collectif », « pour que les convictions particulières ne l’emportent pas sur la loi commune ».

Concevoir des espaces scolaires pour le bien-être et la réussite. Maurice Mazalto, L’Harmattan. ISBN : 978-2-343-11447-7 « Pourquoi nos établissements scolaires ne sont-ils pas plus accueillants ? La salle des profs vous donne vraiment envie de rester ? » Maurice Mazalto, a été enseignant puis personnel de direction, a milité aux CEMEA, et s’est intéressé à la « relation entre l’architecture scolaire et la réussite éducative ». Confronté aux questions d’architecture scolaire lors d’un projet de rénovation d’un établissement, il voulait nous dit-il « apporter des réponses permettant aux adolescents de se sentir bien dans mon établissement ». Il présente dans son ouvrage des « exemples d’aménagements réussis ou ratés ». ANCPE septembre 2021 Café pédagogique Ouvrage Mazalto concevoir espace scolaires 

>> Témoignages professionnels et Outils pédagogiques

Publications proposées par les membres du bureau de l’ANCpE, ses adhérent.es et/ou membres d’honneur et donc réservées pour la plupart aux abonnés dans les onglets correspondants sur le site.

Accueil élèves de 6ème Rentrée 2021 Au coeur de la rentrée, quelques considérations et modalités d’accueil proposées par Ali Moussaoui.  -onglet outil pédagogique-

Deux outils pédagogiques “datés” construits en formation CPE à l’IUFM de Bordeaux respectivement en 2010 -préparation concours- et 2008 -formation stagiaires-

  • Un document de travail “Fiche accueil rentrée” a t’il réellement vieilli -11 ans après- ou pose t-il toujours quelques principes et valeurs pour l’accueil -des personnels, élèves et familles- ? La réponse vous appartient. Dans la forme, je tiens à préciser en tant qu’autrice de cette fiche, que vous aurez à traduire un certain nombre d’abréviations et à vous adapter à un style télégraphique. Quant au fond, il est une réponse possible aux “Conditions pour construire un système de relations sociales propice à l’instauration d’un climat d’établissement serein” (citation de Jean Pierre Obin). Vous ne trouverez bien entendu pas de références explicites aux compétences professionnelles que le CPE doit développer ni à celles qu’il peut, par les situations éducatives mises en oeuvre, permettre aux élèves de construire. Si vous trouvez donc un quelconque intérêt à cet outil, à vous de vous en saisir comme exercice à poursuivre, à compléter, à partager.  -onglet concours-
  • Un second outil pédagogique construit en formation des CPE stagiaires, que nous avions intitulé Fiche de lecture d’analyse et de résolution de questions de terrain. Collège de GOUSSAINVILLE « Stage Tour Eiffel 2008 », clin d’oeil à la mise en oeuvre de stages des fonctionnaires stagiaires de l’académie de Bordeaux auprès de CPE néo-titulaires sur les académies de la couronne parisienne où l’hospitalité des “ancien.nes” fut toujours de mise. Il s’agit ici, à partir d’une situation de départ : problématique de retards, oublis de carnets (parfois d’élèves repartant chez eux chercher leur carnet.), source de conflits entre enseignants et CPE, exclusion de cours,.., d’analyser la situation et de se questionner pour faire de l’entrée dans l’établissement un moment d’accueil : hospitalier et porteur de valeurs.  -onglet concours- 

Nous sommes bien entendu conscients.es que ces outils sont surtouts “lisibles” pour celles et ceux qui les ont construits, aussi n’hésitez pas à nous écrire, en tant que candidat.es au concours par exemple. Par ailleurs, chacune de ces publications n’engage que son auteur.

>> Adhésion

Se fait simplement en allant sur notre site ancpe.com puis via Paypal ou en téléchargeant un bulletin d’adhésion et en l’adressant avec votre paiement par chèque à la trésorière Elisabeth Delcamp Minvielle 7 le Gris Sud 33490 Saint Martial. 

Seule association professionnelle des CPE, l’adhésion et la participation à la vie de l’association sont néanmoins ouvertes à d’autres personnes ayant des convictions et des préoccupations proches et qui souhaitent rejoindre notre réseau réflexif sur l’évolution du système scolaire, ou soutenir par un don l’association. Et/ou, pour recevoir chaque mois gratuitement la lettre du mois inscrivez-vous ! Page d’accueil de notre site ancpe.com

Nous comptons sur vos propositions d’articles, témoignages, outils, fiche de lecture, questions, suggestions, etc…. sur les thèmes de votre choix où pour octobre sur la question des espaces de socialisation dits “vie scolaire hors classe” dans les établissements scolaires. Pour le 20 octobre ! 

À transmettre à Clotilde Noizillier Clotilde.Noizillier@ac-reims.fr

et directement à notre adresse contact.ancpe@gmail.com

Et pour celles et ceux qui ne l’ont pas fait, merci de compléter et  de nous retourner par mail vos coordonnées et situation professionnelle, pour faire plus ample connaissance. Ci-dessous liens vers les documents.  

ANCPE lettre juin 2021 BULLETIN ADHESION 202.-202.  

ANCPE lettre juin 2021 Information Adhérent.es

ANCPE lettre juin 2021 Coordonnées Inscrit.es lettre

Vendredi 1° avril 2022       Colloque national de l’ANCpE

« l’éducation à la fraternité »

Journée en construction…. À suivre !

 

un point final à cette lettre avec ce ravissant “étourneau romantique”…. 

Photo  mariefrançoise