Concours externe CPE- Session 2006

DISSERTATION

Dans l’ouvrage Eloge des pédagogues (Editions du seuil, 1985, p.56) A. Prost écrivait :

« Notre société est schizophrénique. D’un côté, elle valorise l’absence de contraintes, le style informel, le plaisir de vivre et d’aimer, le « je fais ce qui me plaît et je vais où je veux ». Les vacances deviennent la vraie vie et elles mobilisent de puissantes énergies. Les normes de travail, comme celles des engagements durables : ponctualité, sérieux, effort, responsabilité se trouvent discréditées et récusées. C’est le discours des affiches et des spots publicitaires, celui des vedettes et des magazines. Mais, d’un autre côté, au même moment, le discours sur l’école exalte la sévérité, l’effort, le travail, dans les termes les plus austères, bannissant l’idée même que l’on puisse prendre du plaisir à apprendre. Ici, le labeur, là, le plaisir et la détente. Entre ces deux discours, la contradiction est impossible à assumer : on ne peut inculquer dans et par l’école, d’autres valeurs que celles de la société elle-même, et il est vain d’espérer faire le contrepoids par l’école, aux tendances d’une société. Entreprendre de restaurer dans l’école des valeurs dont on se gausse au dehors n’est pas rétablir un équilibre ; c’est exaspérer une contradiction. »

En vous appuyant sur vos connaissances et en vous référant aux débats contemporains, vous ferez une analyse de ces propos et vous exposerez les termes dans lesquels se pose, aujourd’hui, la question des valeurs dans les établissements scolaires.

Inscription Newsletter    Mentions légales   |    Gestion - MàJ le 30/09/2017    |    Déclaration CNIL 1550636     rss